Saviez-vous que près d’une personne sur 3 déclare ne pas aimer cuisiner ? La raison à cela est simple : cuisiner demande des sacrifices que peu de personnes sont prêtes à faire.

Le tout premier sacrifice obligatoire lorsque l’on souhaite manger un bon repas est simple : cela demande du temps. Bien sûr, je pourrais vous parler des coûts que cela entraine (il sera toujours plus économique d’aller au Macdonald le plus proche que d’acheter, puis de cuisiner des produits frais), mais c’est bel et bien la notion de temps qui me préoccupe aujourd’hui.

En effet, il est indéniable qu’un monde où chacun pourrait cuisiner de bons petits plats chaque soir en rentrant du travail serait un monde plus sain.

Ainsi, l’objectif de cet article est double. D’une part, je continue mon combat de démocratisation de la cuisine « fait maison ». D’autre part, je souhaite que tous ceux qui le désire puissent gagner du temps lorsqu’ils se trouvent derrière les fourneaux. Je souhaite que faire la cuisine ne soit plus une corvée, mais un réel plaisir.

Alors si vous êtes motivé(e) à vous préparer (à vous ou à votre famille) de bons repas chaque soir mais que vous n’en avez pas le temsp, cet article est fait pour vous !

Nous allons en effet voir qu’il est possible de gagner énormément de temps en cuisine, et ce sans avoir à acheter des outils et accessoires hors de prix (bien que ces derniers soient particulièrement pratiques, on ne va pas se le cacher).

Préparez-vous donc pour X conseils qui vous feront gagner des heures et des heures chaque jour en cuisine.

Page facebook

Savoir anticiper

ingredientC’est probablement le meilleur conseil que vous lirez ici, bien qu’il soit le plus évident. Le principe de ce dernier est particulièrement simple, et vous fera littéralement gagner au minimum une heure par soir.

En effet, il suffira ici que vous prévoyiez à l’avance (je préconise souvent de faire cela le dimanche après-midi) l’intégralité des repas de votre semaine à venir.

Pour mettre ce système en place, rien de plus simple.

Dimanche prochain, ouvrez votre frigo et regardez ce qu’il vous reste à manger. Nous considérerons ici que vous possédez ce qu’il faut pour faire 5 repas (vendredi, lundi, mardi, mercredi et jeudi).

Dans le cas contraire, allez faire les courses en rentrant du travail le lundi soir, et répétez ce que vous êtes sur le point de lire ici.
Faites donc une liste des ingrédients que vous possédez, et sortez une feuille et un stylo. Munis de ces derniers, rédigez en fonction de ce que vous possédez chaque repas de votre semaine !

De cette manière, vous n’aurez plus jamais la tentation de bâcler votre repas simplement à cause que vous êtes à court d’idées pour celui-ci.

Bien évidemment, les plus motivés et courageux d’entre vous pourront aller plus loin que simplement « prévoir ses repas » en préparant, puis en congelant sur le champ chacun d’entre eux.

J’ajoute enfin que composer ses futurs repas sur la base de ce qu’il vous reste dans votre réfrigérateur permet de réaliser de grandes économies, et d’éviter le gaspillage …

La notion de congélation que j’évoquais un peu plus haut m’amène à mon point suivant : les aliments congelés.

La solution des plats préparés

légumes congelésJe sais, j’ai promis de n’évoquer que des solutions impliquant des repas frais, à base d’aliments frais. Mais avant de crier au scandale, lisez attentivement ce qui suit.

Bien que le titre de cette section puisse être trompeur, je ne parle ici que de légumes congelés. En effet, les légumes congelés représentent une solution alternative extrêmement intéressante pour ceux qui n’auraient pas le temps de préparer de vrais légumes frais.

De la même manière, cette solution vous permettra d’arrêter de consommer des légumes de saison. Par exemple, si vous souhaitez manger de belles tomates à Noël, alors les légumes congelés seront vos meilleurs amis.

Les plats préparés (et congelés) à base de légumes frais sont donc une excellente solution si vous n’avez pas le temps ou l’envie de passer quelques heures derrière votre plan de travail, alors abusez-en !

Manger bien, c’est manger beaucoup

Étrange, n’est-ce pas ?

Ce que ce titre évoque, c’est simplement le fait de cuisiner pour 10, même si vous vivez seul.

En effet, augmenter vos quantités permettra d’avoir un stock de repas considérable, et cela aura un double impact :

  • Premièrement, vous aurez de quoi manger pour vos 2 ou 3 prochains repas, car les aliments frais peuvent se garder quelques jours au frigo.
  • Ensuite, servez-vous du surplus pour faire des réserves au congélateur ! De cette manière, vous créerez petit à petit un stock de nourriture fraiche et de qualité assez conséquent, et qui vous permettra de manger rapidement pendant quelques semaines/mois.

Achetez en gros !

achetez en grosAcheter beaucoup vous permettra déjà de ne pas vous rendre 20 fois au supermarché par semaine, ce qui en soi représente une économie certaine (vous n’aurez en effet plus de frais d’achats compulsifs et inutiles !).

Mais au-delà de cela, et c’est la que faire des réserves devient intéressant, vous allez vous retirer une véritable épine du pied.

En effet, vous n’aurez plus à devoir vous rendre dans un magasin lorsque l’une de vos recettes demandera un ingrédient que vous n’avez plus, parce que grâce à vos stocks, vous en aurez forcément !

Ainsi, et au-delà du fait que vous gagnerez immanquablement du temps, ne pas avoir à vous déplacer pour acheter vos aliments vous donnera beaucoup plus envie de cuisiner !

 

Cet article qui mettait en avant quatre façons de cuisiner plus vite et mieux et à présent terminé. Comme vous avez pu le constater, toutes les astuces données sont à la portée de tout le monde, et ne nécessite pas des coûts pharaoniques.

Page facebook

Catégories : Cuisine

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Mes offres en or propose: Accueil - Bons plans - F.A.Q. - À propos - Politique de confidentialité - Facebook - Instagram - TikTok - Linkedin - Pinterest - Twitter